Réseau régional
Troubles du langage et déficits d'apprentissage

test d’intégration audio-visuelle

Ce test de réalisation aisée et rapide permet d’explorer l’effet d’un apprentissage musical, qu’il s’agisse d’un apprentissage standard d’un instrument ou de sessions de rééducation cognitivo-musicale pour enfants dyslexiques (Mélodys®).
En effet, notre équipe a mené plusieurs recherches destinées d’une part à confirmer l’effet positif d’un entraînement musical chez les enfants dyslexiques, et d’autre part à comprendre les déterminants de cet effet. Dans l’état actuel d’avancement de nos recherches, il nous paraît à présent possible d’affirmer que l’élément crucial de cette efficacité, en tout cas pour ce qui concerne les enfants souffrant de dyslexie, est le fait que la pratique d’une activité musicale, en particulier instrumentale, sollicite dans le cerveau les mêmes circuits que ceux qui ont été retrouvés déficients ou anormalement construits chez les sujets dyslexiques, à savoir les connexions à longue distance entre les aires sensorielles (auditives et visuelles) et les régions prémotrices, en particulier de l’hémisphère gauche (aire de Broca). Ainsi l’entraînement de ces connexions grâce à l’activité musicale aurait la propriété, non encore prouvée directement en imagerie cérébrale, de reconstruire ou restaurer les circuits déficients.
Dans cette perspective, nous avons donc mis au point un outil à la fois diagnostic et d’évaluation, le "test d’intégration audio-visuelle de la hauteur", visant à explorer une partie de cette connectivité intra-cérébrale, celle aboutissant à l’intégration d’informations visuelles et auditive simultanée. Bien qu’il n’y ait pas de réponse motrice demandée dans ce test, nous faisons l’hypothèse qu’il explore très spécifiquement la qualité de la connectivité audio-visuelle, et par là constitue un bon reflet à la fois de l’insuffisante efficacité éventuelle de cette connectivité chez les enfants dyslexiques ET de l’amélioration possible de cette connectivité sous l’effet de l’entraînement musical.
Nous avons réalisé une évaluation préliminaire de la validité de ce test qui s’avère capable de discriminer des élèves dyslexiques ayant fait plusieurs mois de formation musicale d’élèves n’en ayant pas fait, et capable également de démontrer l’amélioration des mêmes élèves entre avant et après quelques mois d’instruction musicale spécifique (Mélodys®)