Réseau régional
Troubles du langage et déficits d'apprentissage

article sixpourdys MH developpe08 Repérage scolaire des enfants dyslexiques en fin de primaire à l’aide de l’outil « Reperdys » : l’étude « six pour dys » en région PACA1

A partir de deux cohortes d’élèves de CM1 (n = 1398)
et de CM2 (n = 1398) ayant bénéficié d’un repérage
systématique grâce à Réperdys, un outil proposé
aux enseignants en passation semi-collective,
un dépistage de la dyslexie a été réalisé par les
médecins scolaires des établissements concernés
à l’aide d’outils spécifiques. En utilisant les critères
proposés par les concepteurs de l’outil Réperdys,
nous avons retrouvé un taux de repérage de 31 %
pour les CM1 et autant pour les CM2, soit un taux
bien supérieur à celui attendu (15 % ; Jacquier-Roux
et coll., 2006). De fait, l’analyse des enfants repérés
a confirmé la forte incidence de dyslexie dans les deux
cohortes, respectivement 26 et 23 %, en utilisant
le critère haut, c’est à dire un déficit de plus de deux
écart-types par rapport à la norme. Par conséquent,
environ un enfant sur quatre de la population initiale
peut, d’après les critères retenus, être considéré
comme potentiellement dyslexique. Les différentes
explications possibles à cette surprenante
constatation sont discutées. Une analyse plus détaillée
des résultats a permis en outre de démontrer
que l’épreuve de dictée de Réperdys était fortement
corrélée à l’âge de lecture déterminé par le test
de l’Alouette, alors que les deux autres épreuves
(lecture de mots et copie) le sont beaucoup moins.
Une analyse des erreurs en dictée, selon les critères
proposés par Jacquier-Roux et coll., a montré que
les erreurs dites « internes », c’est-à-dire qui
enfreignent les règles de correspondance
grapho-phonémique, sont significativement
corrélées à l’âge de lecture, ce qui en fait un bon
prédicteur du trouble de la lecture. Enfin, une analyse
en composantes principales (ACP) a permis
d’identifier trois facteurs de regroupement des
principales mesures réalisées, validant globalement
un modèle rapportant les troubles de la lecture
à un déficit de nature linguistique, attentionnelle
ou praxique.