Réseau régional
Troubles du langage et déficits d'apprentissage

Résodys en 2010 : l’évolution.

Au cours de l’année 2010, Résodys a dû négocier un grand virage, à la fois complet et périlleux, tant du point de vue institutionnel qu’opérationnel. En effet, comme cela a été déjà rapporté dans les grandes lignes dans le rapport d’activité 2009 (http://www.resodys.org/Rapport-d-activite-2009), la Tutelle, devenue entre temps l’ARS, nous a expressément signifié une modification profonde de notre mission, comportant trois volets principaux : l’élargissement de la population à inclure (en passant de 250 enfants en 2010 à 700 enfants en 2011, et ce à budget quasi constant, ce qui implique une révision substantielle du service rendu à chaque enfant inclus) ; l’évolution de la mission depuis une fonction d’expertise diagnostique à une fonction de coordination des acteurs présents sur le site (cette transition se fera de façon progressive sur les deux dernières années de la subvention en cours, en fonction de la capacité des partenaires à acquérir la compétence nécessaire). Enfin, l’élargissement du nombre de professionnels adhérents au réseau en leur proposant des formations et en encadrant leur nouvelle pratique, au moins durant les premiers mois. Parmi ces "nouveaux" professionnels, deux principalement sont visés :
- les praticiens exerçant en CMPP qui, bien que recevant occasionnellement des enfants ayant un profil typique de trouble spécifique d’apprentissage, ne leur appliquent généralement pas les référentiels en usage au sein du réseau.
- les praticiens libéraux (généralistes ou spécialistes) dont le nombre à l’intérieur du réseau a été jugé largement insuffisant, une situation reconnue de tous, y compris des intéressés eux-mêmes qui déplorent le peu de formation initiale sur ces troubles et leur complexité, qui empêche beaucoup d’entre eux de s’intéresser à la problématique, faute de temps.

Durant l’année 2010, nous avons d’ores et déjà mené plusieurs actions visant à la mise en place de ces changements structuraux et opérationnels :
- nous avons répété les contacts avec les différents établissements médico-sociaux, en adoptant, en concertation avec ces derniers, une approche par professions, c’est à dire en organisant des réunions entre spécialistes d’une même profession (orthophonistes, psychomotriciens, …) dans le but d’échanger les pratiques et de promouvoir un langage commun ;
- nous avons organisé une grande action de recrutement de médecins réseau, qui a abouti à la formation et la mise à niveau de 70 médecins répartis sur tout le territoire d’action du réseau (PACA Ouest). Ces médecins seront progressivement opérationnels durant l’année 2011 ; une partie d’entre eux s’étant engagés à inclure les premiers patients dès le début de l’année. Ils pourront s’aider de quelques outils d’évaluation que nous leur avons fournis et auront la double mission d’orienter les familles au mieux en fonction de la sévérité de chaque cas et d’assurer le suivi d’année en année, en collaboration avec l’Education nationale.
- pour faire face à l’affluence de nouveaux patients, nous avons mis au point un nouveau dossier-patient qui devra être totalement informatisé d’ici la rentrée scolaire 2011-2012. Ce dossier, plus fonctionnel que le précédent, est d’ores et déjà en ligne et téléchargeable par tous les partenaires dès lors qu’ils souhaitent inclure un patient dans le réseau. Il s’accompagne nécessairement d’un nouveau parcours-patient qui tient compte de l’extension des modalités d’admission (rappelons que jusqu’ici, seuls les médecins et les orthophonistes pouvaient adresser directement un enfant au réseau) et surtout de la place clé qu’occupe à présent le médecin praticien dans le réseau, en première ligne face au patient, et à l’interface entre les familles, les soignants et les enseignants. Les secrétaires-coordinatrices, présentes dans chacun des 6 pôles comme précédemment, seront les garantes de la délicate tâche de constituer et de mettre à jour les nouveaux dossiers-patient.
C’est donc un panorama profondément modifié qui caractérisera, dès le début de l’année 2011, le fonctionnement de notre réseau, et dont l’efficacité sera évaluée régulièrement par le nouveau comité de pilotage, qui est à l’origine de toutes ces nouvelles modalités, et qui devra en juger de la pertinence. Pour notre part, nous continuerons à rendre compte de l’évolution du projet dans les prochains numéros de cette newsletter.