Réseau régional
Troubles du langage et déficits d'apprentissage

Rapport IGAS/IGEN (janvier 2002) Enquête sur le rôle des dispositifs médico-social, sanitaire et pédagogique dans la prise en charge des troubles complexes du langage

Résumé n° 2002 003 présenté par Mmes Anne-Chantal ROUSSEAU-GIRAL et Hélène STROHL, membres de l’Inspection Générale des Affaires Sociales, Mmes Catherine BIZOT, Yveline RAVARY et M. Bernard GOSSOT, membres de l’Inspection Générale de l’Education Nationale et les ministres délégués à la Famille, Par note du 6 juin 2001, les ministres de l’Emploi et de la Solidarité, de l’Éducation Nationale, à l’Enfance et aux Personnes Handicapées et à la Santé, ont confié à l’Inspection Générale de l’Éducation Nationale et à l’Inspection Générale des Affaires Sociales une mission sanitaires participant à la détection, d’évaluation des dispositifs médico-sociaux et au dépistage, au diagnostic et à la prise en charge des troubles spécifiques du langage. Cette mission constituait la mesure n°11 du plan d’action interninistériel 2001-2003 relatif à la prise en charge de ces troubles.

Cette mission a été confiée à trois inspecteurs généraux de l’Éducation Nationale (Mesdames Catherine Bizot et Yveline Ravary, et Monsieur Bernard Gossot) et à deux inspecteurs généraux des Affaires Sociales (Madame le Docteur Anne-Chantal Rousseau-Giral et Madame Hélène Strohl).

Le rapport Ringard avait souligné la complexité des troubles du langage au niveau de leur définition. En effet, les troubles du langage, oral ou écrit, sont des troubles persistants, qui se manifestent dès le début des apprentissages ; ils offrent un tableau très contrasté selon les fonctions cognitives altérées et s’accompagnent souvent de troubles associés. La mission s’est attachée à tirer les conséquences de cette complexité d’abord en termes de méthode d’enquête, puis dans les préconisations qu’elle en a tirées pour l’organisation de la détection, du dépistage, du diagnostic et de la prise en charge de ces troubles.