Réseau régional
Troubles du langage et déficits d'apprentissage

PCPE : Un projet crucial pour l’avenir de notre structure

En 2008, l’Association Résodys a été chargée de créer, au centre ville de Marseille, le premier SESSAD du département spécialisé sur les troubles dys, SESSAD qui a eu d’emblée pour mission de recevoir, sur notification de la MDPH, les formes les plus sévères de ces troubles, souvent également notifiées pour une inclusion dans un dispositif scolaire spécifique (ULIS-DYS ou ULIS-troubles cognitifs, selon le cas), avec pour mission d’accompagner au mieux ces enfants sur leur lieu de vie (le foyer parental mais surtout l’école) du point de vue éducatif, rééducatif et scolaire. Plus précisément la spécificité de notre action consiste à travailler tout particulièrement sur l’interface entre l’équipe de soin et l’équipe scolaire.
Or, depuis la création du sessad nous avons assisté à des changements marquants.
Pour faire face à ces évolutions, assimilables à la définition de cas complexes tels que décris par la MDPH, un pôle de compétences et de prestations externalisées (PCPE) nous parait une réponse adaptée. En effet « il s’agit de situations dont la complexité de la prise en charge génère pour les personnes concernées des ruptures de parcours : (…) , des réponses inadaptées sur le territoire départemental, des difficultés de coordination entre acteurs sociaux, médico-sociaux et sanitaires auprès du bénéficiaire. »
C’est pourquoi nous envisageons la création d’un PCPE adossé à l’équipe du SESSAD spécialisé, similaire dans ses objectifs généraux et sa population cible mais complémentaire dans son mode d’accompagnement, l’apport majeur du PCPE étant la possibilité de faire appel à des intervenants extérieurs par convention, une procédure déjà utilisée par le SESSAD, mais qui pourra ainsi être généralisée, tout en exploitant le réseau de professionnels dont dispose Résodys de par son expérience de réseau de soins.