Réseau régional
Troubles du langage et déficits d'apprentissage

Musique et cerveau : Nouveaux concepts, nouvelles applications . Montpellier, 8 mars 2012 sous la direction de : M. Habib, E. Bigand, V. Brun

Les Entretiens de Médecine Physique et de Réadaptation (EMPR) fêtent leur 40ème anniversaire en mars 2012.
Aborder le sujet « Musique et cerveau » est une manière festive de marquer l’événement tout en s’inscrivant dans le prolongement des thématiques développées lors des EMPR. L’objectif du colloque, et de l’ouvrage qui y est associé, est de faire le lien entre les disciplines médicales fondamentales telles que la psychologie cognitive et les neurosciences appliquées à la musique d’une part et la rééducation d’autre part. Mais, convaincu de l’intérêt pluridisciplinaire de ce sujet, l’objectif est aussi d’accueillir les musiciens (professionnels ou non) ou simplement les mélomanes pour leurs permettre de mieux comprendre le cerveau musicien. C’est la raison pour laquelle, les orateurs (qui seront aussi des auteurs) ne seront pas uniquement des médecins, des chercheurs en neuropsychologie ou des thérapeutes de terrain mais aussi des musicologues. Ces orateurs ont tous en commun d’être à la pointe de la recherche dans le domaine des liens entre musique et cerveau. Tous les sujets, toutes les questions ne pourront malheureusement pas être abordés en une seule journée. Les sujets retenus apportent un éclairage nouveau sur les connaissances actuelles.

Le professeur Brenno Boccadoro, musicologue de l’université de Genève fera le point sur les controverses de l’époque baroque concernant la mesure mathématique de l’affect en musique (tarentelle comprise). L’année 2012 est l’année Rousseau (tricentenaire de sa naissance) et il paraissait essentiel de faire appel à un des meilleurs connaisseurs de l’œuvre de ce personnage à la fois écrivain, philosophe et musicien .
Philippe Lalitte centrera son propos sur les musiques actuelles en parlant des créations musicales d’aujourd’hui. Les thématiques de recherche de ce musicologue du Laboratoire d’Etude de l’Apprentissage et du développement de l’Université de Bourgogne sont l’approche cognitive des formes musicales des XXe et XXIe siècles, la création musicale et les nouvelles technologies ou encore la musique électroacoustique d’Edgar Varèse.
Le professeur Bernard Lechevalier, membre de l’Académie Nationale de Médecine, parlera de la représentation interne de la musique et de créativité musicale au cours de la pathologie et cela à propos de quelques grands compositeurs (Ravel, Schumann, Beethoven,...).
Les autres communications seront avant tout alimentées par les neurosciences et la neuropsychologie.
Emmanuel Bigand, coordonnateur de la journée, est directeur du Laboratoire d’Etude de l’Apprentissage et du développement de l’Université de Bourgogne. Ce laboratoire a engagé un travail sur l’utilisation de la musique pour la rééducation de différentes fonctions cognitives et motrices altérés par des lésions organiques avérées. E. Bigand présentera la synthèse des connaissances actuelles sur le sujet avec un titre ambitieux : le pouvoir de la musique.
Barbara Tillmann, du laboratoire Cognition Auditive et Psychoaccoustique du CNRS à Lyon, parlera des amusies congénitales. Si la musique est spécifique aux humains, pour certaines personnes le rythme, la mélodie, les accords n’ont aucun sens. Il n’y a pourtant chez ces personnes aucune atteinte du langage, ce qui suggère qu’il y a dans le cerveau une région propre à la perception musicale.
Mireille Besson de l’Institut des Neurosciences Cognitives de la Méditerranée à Marseille, abordera le sujet des liens entre langage et musique. Elle présentera une réflexion autour de la plasticité cérébrale avec comme perspective prometteuse la notion selon laquelle la pédagogie musicale pourrait posséder des vertus rééducatives pour des enfants atteints de troubles développementaux du langage.
Hervé Platel, du laboratoire de neuropsychologie cognitive de Caen, s’attachera à l’exploration de la mémoire musicale au travers de l’imagerie fonctionnelle avec ses implications dans la maladie d’Alzheimer.
Michel Habib, coordonnateur de la journée, fera le lien avec la danse à travers l’exemple du tango et détaillera le rôle des neurones miroirs.
Simone Dalla Bella du laboratoire ’Mouv to Health’ à Montpellier quant à lui s’attachera à démontrer l’apport de la musique pour la rééducation motrice.
Et pour essayer, d’une certaine manière, de faire vivre les réflexions de la journée, un concert avec l’ensemble Europa Galante dirigé par Fabio Biondi clôturera le colloque avec un programme autour de deux formes musicales issues de pratiques populaires que sont la Folia et la Tarentelle.

L’inscription au colloque « Musique et cerveau » du 8 mars 2012 au Corum palais des congrès de Montpellier inclut 3 éléments : l’accès à la salle de conférences pour la journée, la remise du livre publié à l’occasion du colloque et le concert Europa Galante.