Réseau régional
Troubles du langage et déficits d'apprentissage

La dyslexie fait son entrée à l’Académie de Médecine


Le 30 juin dernier, l’Académie de Médecine, cette institution quasi bicentenaire, a consacré sa dernière session de l’année au thème de la dyslexie et des troubles d’apprentissage. Pour ce faire, elle a sollicité Michel Habib, Président de Résodys, dans le but de réaliser un programme à la fois complet et informatif pour que les membres éminents de cette assemblée puissent juger de l’utilité de se pencher officiellement sur le sujet. Un programme en trois parties qui a permis d’aborder successivement : définition, mécanismes et recherche scientifique (M. Habib), aspects psycho-affectifs (M. Speranza) et les aspects organisationnels et parcours de soins (F. Delteil).
Au-delà du contenu des exposés, qui n’a évidemment rien de nouveau pour les visiteurs de ce site, c’est le choix même de la thématique qui constituait l’événement. L’enjeu était de taille : il s’agissait d’officialiser ainsi le passage des troubles d’apprentissage du statut d’artéfact socio-psychologique encore présent dans beaucoup d’esprits à celui de réel problème de santé publique, source de handicap officiellement reconnu, et surtout affection proprement neurologique, donc relevant de façon incontestable du champ de la médecine.
C’est donc à présent chose faite, et les nombreuses questions de l’assistance nous ont démontré, si besoin en était, que tous ces éminents spécialistes du poumon, du rein, du cœur ou de la peau, dont les curriculum vitae ne tiendraient pas dans une bibliothèque, n’en étaient pas moins informés de la naissance de cette spécialité, à laquelle ils ont fait un accueil plus qu’intéressé, réellement captivés qu’ils étaient de découvrir que la médecine et l’apprentissage avaient là un point de croisement inédit, ouvrant de nouveaux sentiers et des horizons multiples, depuis la réflexion sur les mécanismes jusqu’à celle sur les questions d’organisation de la santé.
A cet égard, deux importants prolongements sont attendus pour la rentrée : en premier lieu, la publication des fameuses « recommandations de l’Académie », qui doit émaner du Conseil des Sages, et qui pourrait faire beaucoup de bruit dans le landernau et, en corolaire, une conférence de presse qui tombera à pic pour la rentrée des classes.