Réseau régional
Troubles du langage et déficits d'apprentissage

Editorial : « If you think education is too expensive, try ignorance ! » Abraham Lincoln

Si tu trouves que la prévention coûte trop cher, essaye donc la maladie ! pourrait-on dire, en paraphrasant le mot d’Abraham Lincoln, à propos des troubles d’apprentissage. Face à une société en proie à l’incertitude et à la promesse de toujours plus de restrictions et d’austérité, devant des choix cornéliens parmi les différents domaines des dépenses de santé, la tentation est grande de favoriser les économies à court terme plutôt que des dépenses qui ne donneront leurs fruits que dans 10 ou 15 ans. Pourtant, investir aujourd’hui dans la santé des enfants souffrant de troubles d’apprentissage c’est, tous les analystes le disent, faire des économies en dépenses de santé pour les décennies à venir. Donner aux enfants et adolescents d’aujourd’hui la possibilité d’apprendre mieux ce qui leur sera indispensable pour leur vie sociale et professionnelle de demain, c’est faire le pari gagnant de l’avenir de notre société.
Dans ce numéro de la « Lettre des Dys », nous avons choisi d’aborder deux sujets d’actualités : dans la rubrique « point de vue », il sera question du dépistage en grande section de maternelle, récemment remis à l’honneur à propos d’une polémique bien futile ; dans la rubrique « actualités scientifiques », quelques informations récentes sur les bases neurologiques de la précocité intellectuelle. Nous reprenons également ici, car il peut intéresser un plus large public, l’éditorial du site de Résodys, consacré à la place du médico-social dans la prise en charge des troubles dys. Un nouveau projet de Résodys concernant certaines formes de TDAH est également évoqué. Enfin, comme cela est la tradition, nous avons laissé à nos partenaires des associations de famille un espace d’expression, traduction de la vitalité de leur action.
Alors, bonne lecture, et n’hésitez pas à nous contacter si tout cela vous intéresse ou vous interroge…

Michel Habib