Réseau régional
Troubles du langage et déficits d'apprentissage

Editorial voeux janvier 2017

Editorial janvier 2017

L’année 2016 aura probablement été, pour Résodys, l’année la plus féconde depuis sa création, voici bientôt quinze ans. Restructuration par l’arrivée en son sein de nouvelles personnalités, reconnaissance par des institutions nationales et internationales, et surtout affirmation (enfin !) par ses tutelles du bien fondé d’une pratique des soins vis-à-vis de cette population si particulière des enfants en troubles d’apprentissage....

Cette spécificité de l’action de soins a tout d’abord été reconnue à travers la décision de nos tutelles d’officialiser le statut de notre SESSAD, qui était jusqu’ici, et depuis sa création en 2008, toujours menacé de fermeture définitive en raison d’un statut juridique de structure expérimentale, donc sans obligation de financement pérenne. C’est chose faite, depuis cette année, le SESSAD Résodys, seule structure de ce type dans le département, est officiellement et pour 10 ans au moins, considéré comme une structure médico-sociale à part entière, avec ses obligations et ses prérogatives, à savoir accomplir sa triple mission de soins, d’enseignement et d’accompagnement éducatif, mais auprès d’enfants répondant à la définition internationale des troubles spécifiques d’apprentissage, c’est-à-dire souffrant de difficultés cognitives importantes n’altérant pas l’intelligence générale et ne relevant pas du cadre du trouble mental. Cette spécificité a été du reste fondée et appuyée sur la composition même de l’équipe, qui comprend à présent, à côté d’une équipe de SESSAD "classique" (psychologue, éducateur, enseignant, psychomotricien, ergothérapeute, orthophoniste...), deux neuropsychologues, dont l’une assure la fonction de chef de service, c’est-à-dire d’organisation des rééducations pour chaque enfant inclus dans le dispositif. Ce dispositif, rappelons-le, est étroitement et indissociablement lié à l’équipe pédagogique qui encadre l’enfant sur son lieu d’apprentissage, la présence de nos professionnels de santé au sein même de la structure scolaire constituant une garantie de ce lien, et un puissant moyen de partage de compétences et de pratiques entre les deux équipes.

Toujours dans la dynamique de la liaison soins/école, Résodys a également tissé cette année des liens de travail avec l’administration diocésaine de l’école privée à Marseille, liens qui ont débouché à la rentrée 2016 sur l’ouverture d’un dispositif expérimental commun au sein de l’école du Sacré-Coeur, à Marseille (située à proximité de nos locaux actuels du centre-ville), dénommé "DYS+" (pour dis-positif dys). Grâce à la présence d’une enseignante spécialisée, aidée d’une AVS, et la mise à disposition par la direction de l’établissement d’une classe, 8 élèves peuvent d’ores et déjà bénéficier de ce dispositif qui comporte : un versant thérapeutique à forte composante neuropsychologique, lui-même basé sur l’expertise de Résodys en matière de troubles de l’attention et de la mémoire ; un versant pédagogique en relation avec une équipe de chercheurs en sciences de l’éducation, qui a mis en place un projet original utilisant les concepts les plus modernes de type "pédagogie active et participative" et visant à la "bientraitance scolaire" ; et un versant éducatif et culturel inspiré de la méthode Mélodys®, qui applique les recherches les plus récentes autour de l’effet de la pratique musicale sur le cerveau et les apprentissages. Nous attendons beaucoup de ce dispositif expérimental, non seulement pour le bien-être des enfants qui y participent, mais également pour servir de modèle sur lequel se baseront dans le futur d’autres expériences dans le secteur scolaire public et privé.

Dans le chapitre, à présent, des preuves de légitimation de notre action, et non sans rapport avec l’initiative de l’école du Sacré-Coeur, deux subventions extérieures sont venues renforcer notre conviction d’agir dans la bonne direction : l’une provenant de donateurs du Rotary Club du Var, qui ont choisi pour l’année 2016 de concentrer leurs efforts de collecte de dons en faveur de l’Association Résodys, et qui ont réuni pour ce faire, de l’aveu même de leur président, une des plus fortes mobilisations de ces dernières années, permettant d’acquérir un outil majeur pour les enfants entrant dans l’un ou l’autre des dispositifs de Résodys : un appareil de Neurofeedback, technique la plus moderne et la plus efficace de prise en charge non médicamenteuse des troubles de l’attention (TDAH). Quasiment en même temps, nous avons appris l’attribution d’une subvention exceptionnelle de la part du Conseil Départemental pour soutenir notre équipe de soins autour de la classe du Sacré-Coeur, avec en particulier une aide pour l’acquisition de mobiliers adaptés à la structuration rationnelle de la classe par rapport à ses objectifs de pratique conjointe rééducative et éducative.

Une autre réalisation notable de Résodys, au cours de cette année 2016, a été la confirmation de l’action de formation développée jusqu’alors, concrétisée par le détachement récent de cette action sous la forme d’une structure affiliée : Formadys, grâce au recrutement d’une coordinatrice affectée spécifiquement à l’organisation et au développement de cette structure. Il s’agit donc "seulement" de la structuration d’une action déjà présente de longue date (cf. par exemple le succès nationalement reconnu de notre Diplôme d’Université sur les troubles d’apprentissage, devenu récemment un enseignement certifiant) ; mais cette structuration s’est avérée vitale, puisqu’elle permet à présent à un grand nombre de praticiens de bénéficier d’une offre de formation diversifiée et programmée à l’échelle de l’année scolaire, affiliée aux principaux programmes nationaux de formation continue, et apportant de ce fait renforcement et vitalité à la notion de réseau à laquelle nous sommes tant attachés.
L’un des thèmes de formation les plus prisés par nos collègues, parmi ceux proposés par Formadys durant l’année, a certainement été la formation Mélodys, dispensée par un groupe de formateurs à l’origine d’un concept nouveau, à la charnière entre l’action rééducative et pédagogique, basé sur les preuves neuroscientifiques récentes de l’effet de la musique sur le cerveau et sur des travaux, auxquels du reste Résodys a largement participé, démontrant le bénéfice très puissant d’une activité musicale sur les déficits cognitifs dont souffrent les enfants dys. Dans la plus pure tradition de la philosophie prônée jusqu’ici par Résodys, nous constituons un véritable réseau interdisciplinaire de praticiens utilisant la méthode Mélodys, réseau qui s’élargit de mois en mois au fil des nouvelles formations.

Méthode et formations Mélodys ont été récemment inclus dans un projet européen "Erasmus plus" intitulé "Art et Apprentissage : à l’interface entre santé, pédagogie et culture" associant thérapeutes, musiciens et enseignants de France, de Belgique et d’Espagne, dont la première réunion a eu lieu tout récemment à Marseille, sous l’égide de Résodys, procurant à notre action une dimension à la fois internationale et sociétale. Parmi les actions financées par ce projet durant les trois années à venir, la création d’un outil d’évaluation piloté par notre équipe incluant une partie informatisée intitulé "e-melodys", permettant le recueil automatisé d’informations sur le fonctionnement cognitif au cours des séances de rééducation, couplé à l’utilisation d’une échelle de bien-être scolaire mise au point dans le cadre du dispositif du Sacré-Coeur, mais qui sera utilisé par l’ensemble des équipes participantes au projet Erasmus.
Enfin, toutes ces nouvelles activités et/ou initiatives de Résodys nous ont incités à réaliser une véritable refonte de notre site Web, qui était déjà très riche et très consulté, mais dont l’accès devenait difficile et le contenu parfois confus, en raison précisément de l’accumulation de données et d’informations insuffisamment organisées et structurées ; C’est maintenant chose faite grâce à ce nouveau site, dont chacun pourra, nous l’espérons, tirer le maximum d’informations et de connaissances, toujours avec l’objectif de partage et d’échanges interdisciplinaires qui est celui de Résodys depuis le tout début de son existence.

Et puisque l’heure est à la commémoration, en ce début d’année, je souhaite informer les lecteurs de cet éditorial que, 2017 coïncidant avec les quinze ans d’existence de Résodys, nous fêterons cet anniversaire comme il se doit au mois de juin, lors de notre réunion annuelle.
Alors bonne année 2017 à tous nos lecteurs, adhérents et partenaires, et rendez vous sur ce site très bientôt pour de nouvelles actions, manifestations et collaborations.

Michel Habib
Président-Fondateur
Résodys