Réseau régional
Troubles du langage et déficits d'apprentissage

Editorial Dix ans déjà !

Résodys fête cette année son dixième anniversaire. L’occasion rêvée pour remercier tous les partenaires, collaborateurs, adhérents pour leur fidélité et l’excellence de leur action durant toutes ces années. L’occasion également d’un grand rassemblement qui aura lieu, signe fort, dans l’amphithéâtre de la Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme, à Aix, prêtée pour l’occasion par le Rectorat d’Aix. Un rassemblement qui nous permettra de faire le point des actions passées, de replacer ces actions dans le panorama régional de prise en charge des dys et du handicap cognitif en général et de discuter des perspectives d’avenir pour les troubles dys dans notre région et pour l’action de Résodys en particulier. Seront présents tous les acteurs régionaux autour des troubles dys de même que les principales administrations concernées : l’ARS, l’AP-HM, le Conseil Régional, le Conseil Général 13, la MDPH, les différentes mairies partenaires, dont, bien entendu, celle de Marseille. L’Éducation nationale, qui a joué un rôle majeur dans toutes les étapes de la jeune existence de notre association, marquera sa présence par plusieurs interventions résumant les principaux axes de notre collaboration avec le système scolaire public. Hormis la table ronde finale qui devra évoquer les projets de notre association pour les dix années à venir, les deux points forts seront d’une part un état des lieux de la recherche scientifique récente et du positionnement de Résodys par rapport aux nouvelles orientations de la recherche, comme toujours principal moteur de nos actions ; et d’autre part la table ronde de fin de matinée, consacré à la place du médico-social dans la prise en charge des troubles dys, et qui devrait aboutir à des propositions concrètes faisant suite à une longue réflexion menée au sein de notre comité de pilotage, en particulier avec les responsables des principaux CMPP de la région et à la lumière de notre expérience de la gestion d’un SESSAD-DYS. La présence de représentants de l’APAJH, la seule association de notre région, hormis Résodys, qui dirige des établissements spécialisés dans les troubles dys, de même que des O.V.E., qui mènent une réflexion similaire dans la région Rhône-Alpes, constituent autant de gages d’une discussion riche, ouverte et fructueuse.