Réseau régional
Troubles du langage et déficits d'apprentissage

Bases Neurologiques de la Dominance Cérébrale

Que les deux hémisphères fonctionnent de manière différente et complémentaire est une propriété fascinante du cerveau humain qui, jusqu’à présent, n’a pas reçu une explication simple et univoque. Au contraire, il apparaît que ce qu’il est convenu d’appeler la dominance cérébrale est une qualité probablement multifactorielle, répondant à des mécanismes sous-jacents de nature diverse, innés pour les uns, environnementaux pour d’autres, ayant abouti, au cours des âges, à une caractéristique majeure du cerveau humain, la latéralisation des fonctions, fruit d’une longue évolution sans doute destinée à optimiser les relations cerveau-cognition.