Edito

Voeux du Président pour 2015

Pour le Président d’une structure comme Résodys, sacrifier à la tradition des vœux de Nouvel An est bien plus qu’un rite ou une obligation. C’est avant tout l’occasion de remercier tous les adhérents et tous les personnels qui constituent une véritable équipe pluridisciplinaire à l’échelle du territoire dont nous avons la mission de coordonner la pratique et d’assurer la qualité des soins. C’est aussi le moment de mesurer l’évolution des idées, des concepts, et des pratiques autour des troubles d’apprentissage. C’est enfin l’opportunité d’une réflexion sur ce que devraient être les lignes directrices de notre action pour l’année à venir. Chaque année qui s’écoule depuis la création de Résodys suscite en moi la même satisfaction, la même gratitude, mais aussi le même étonnement de voir combien les collègues et tout le personnel de Résodys continuent, malgré les années qui passent, à faire preuve du même enthousiasme et souvent de la même abnégation face aux difficultés croissantes dans l’exercice de leur profession et l’accomplissement de leur mission. Je voudrais en premier lieu adresser tous mes compliments et mes remerciements aux personnels administratifs de Résodys et aux six coordinatrices qui œuvrent au quotidien dans leurs territoires respectifs à pérenniser et amplifier notre action vers une meilleure qualité de la prise en charge et des soins des enfants souffrant de troubles dys. Je veux également remercier les professionnels médicaux et paramédicaux qui acceptent de travailler dans des conditions de moins en moins rémunératrices avec comme seule satisfaction la conviction de l’utilité pour eux-mêmes et pour leurs jeunes patients d’approfondir leurs connaissances et d’affiner leurs pratiques. Après l’objectif de notoriété, qui est maintenant atteint, et qui fait qu’aujourd’hui, dans notre région, quasiment tous les acteurs concernés, familles, professionnels de santé, enseignants, connaissent l’existence de Résodys et savent comment et pourquoi ils peuvent faire appel à nos services, c’est l’objectif d’efficacité qui est en train de se réaliser, visant à diffuser le plus largement possible un état d’esprit qui bannisse définitivement toute tendance à considérer l’enfant en échec d’apprentissage comme victime exclusive d’une prétendue fatalité psychosociale, un déterminisme où ni la science ni la médecine n’auraient leur place. Heureusement, de plus en plus d’enfants bénéficient chaque année, directement ou indirectement, des avancées techniques et conceptuelles dont Résodys s’est fait le portevoix, en particulier à travers l’un de ses meilleurs ambassadeurs, le SESSAD Résodys qui a connu en 2014 de profonds remaniements, promesse d’un dynamisme renouvelé du travail en équipe pour l’année qui vient. Mais au-delà de la qualité des soins et de la valorisation du travail multidisciplinaire, l’année 2014 a été pour Résodys une année déterminante et novatrice dans deux domaines principaux : la formation et la recherche. Tout d’abord, avec la création de Formadys, notre structure consacrée à la formation professionnelle autour des troubles dys, nous avons résolument mis l’accent sur la nécessité de développer un outil à la fois complet et spécialisé afin d’offrir à présent un panel de formations qui puisse répondre à une grande variété de demandes provenant de divers types de professionnels et d’institutions, relevant tout autant du sanitaire, du médico-social que du monde de l’enseignement. Pour ce faire, forts de l’expérience procurée par l’organisation par Résodys du diplôme d’Université « troubles d’apprentissage » depuis plus de dix ans, nous avons fait appel aux meilleurs spécialistes régionaux de l’apprentissage de ses troubles, en donnant systématiquement la priorité à la transmission des savoir-faire en plus du partage des savoirs. Quant à la recherche, elle a pris cette année deux formes complémentaires qui viennent d’être diffusées dans deux articles publiés dans l’excellente revue francophone « Développements » : le premier, fruit d’une collaboration entre les équipes de Résodys et celles des directions académiques des 6 départements de la région, représentés principalement par des médecins de l’Education nationale des deux académies, et avec l’aide d’éminents collègues chercheurs et praticiens des Alpes Maritimes, est l’aboutissement d’un long processus au cours duquel a été mis au point, puis testé et enfin validé un outil de repérage des troubles d’apprentissage pour les élèves de CE1. L’outil est en voie de diffusion sur les vecteurs académiques auprès de l’ensemble des enseignants de la région. Le second, en apparence plus anecdotique, mais qui pourrait acquérir rapidement des implications pratiques majeures, a été abordé à plusieurs reprises dans les pages de ce site : il s’agit de l’utilisation, en collaboration avec nos partenaires Mélodys, à Nice, et le CPA à Aix-en-Provence, et avec l’aide précieuse des professionnels du SESSAD Résodys, de l’apprentissage musical comme outil de rééducation pour les enfants dys. Les premiers résultats sont étonnants par leur ampleur et leur aptitude à être généralisés tant en contexte scolaire que rééducatif. Plusieurs étudiants continuent ce travail de recherche sous notre direction au cours de cette année universitaire. Voilà donc de nouvelles pistes pour l’année à venir, et nous invitons tous les lecteurs de ce site, au-delà des adhérents et des utilisateurs habituels, à le visiter très régulièrement au cours de l’année 2015, année qui pourrait nous réserver de nouvelles et bonnes surprises. En tout cas, c’est ce que je vous souhaite à tous en vous remerciant une fois de plus de votre fidélité.

Michel Habib

Président de Résodys